https://my.over-blog.com/design/edit/#
Le blog de Michel

Des photos de tout et de rien pour le plaisir

Balade sur la plage de Fort Mahon

Publié le 30 Août 2014 par Michel dans Fort Mahon, plage, vent, mer, promenade

Partis avec notre club de marche pour un redoutable longe-côte, nous finissons par arpenter les chemins et la plage de Fort Mahon, la séance étant annulée par précaution  vu l'état de la mer très agitée. Ce n'est que partie remise croyez-nous. En attendant balade sur la plage de Fort Mahon ! (puis moules frites au resto en bonne compagnie)

Vent et ciel menaçant, mais le plaisir est là !

Vent et ciel menaçant, mais le plaisir est là !

Malgré tout, nous ne sommes pas seuls...
Malgré tout, nous ne sommes pas seuls...

Malgré tout, nous ne sommes pas seuls...

Eole fait le bonheur de certains.
Eole fait le bonheur de certains.
Eole fait le bonheur de certains.

Eole fait le bonheur de certains.

Nos copains les goélands se précipitent sur les moules échappées des bouchots....
Nos copains les goélands se précipitent sur les moules échappées des bouchots....

Nos copains les goélands se précipitent sur les moules échappées des bouchots....

Retour des bouchots de Quend Plage.......

Retour des bouchots de Quend Plage.......

commentaires

Barbe à papa !

Publié le 27 Août 2014 par Michel dans barbe à papa, Clémentine

Après les churros, voici aujourd'hui l'essai transformé de la barbe à papa...Une virée au Tréport en cette fin du mois d'Août....

"J'adooore la barbe à papa !"

"J'adooore la barbe à papa !"

commentaires

Parcours initiatique, allégorie aquatique des 7 péchés capitaux

Publié le 25 Août 2014 par Michel dans Parcours initiatique, allégorie aquatique des 7 péchés capitaux, festival des jardins 2014

Parcours initiatique, allégorie aquatique des 7 péchés capitaux , en voila un titre révélateur pour un jardin du festival de Chaumont que nous avons grandement apprécié.

Précisions recopiées sur le panneau de présentation:

<<Ce jardin est une allégorie aquatique des 7 péchés capitaux avec l'eau pour fil conducteur et pour référence les écrits de Thomas Whately ou encore Jean-Jacques Rousseau.

Les 7 scènes que l'on découvre en parcourant tout d'abord les passerelles de bois qui entourent la construction centrales sont les suivantes:....."

 

"La colère est figurée par la cascade"......

"La colère est figurée par la cascade"......

"l'orgueil par le miroir d'eau"...
"l'orgueil par le miroir d'eau"...

"l'orgueil par le miroir d'eau"...

"l'avarice par le goutte à goutte, la paresse par le marécage, l'envie par l'oasis"

"l'avarice par le goutte à goutte, la paresse par le marécage, l'envie par l'oasis"

"la gourmandise par la fontaine ou la "bocca della Verita"

"la gourmandise par la fontaine ou la "bocca della Verita"

" et la luxure par la grotte" (on s'en serait douté !)

" et la luxure par la grotte" (on s'en serait douté !)

<<Au centre un  confessionnal, sorte de fabrique contemporaire nous permet d'appréhender le jardin et ses installations aquatiques d'une autre manière que celle de la promenade. Il nous incite à couvrir plus en détail, tel un observateur caché, au travers de quatre paires de jumelles, différents points de vue ciblés sur les péchés capitaux et capiteux.>>

 

C'est au confessionnal que vous devrez vous laver de vos péchés....

C'est au confessionnal que vous devrez vous laver de vos péchés....

Bravo aux concepteurs Français:

Adrian Lachoux, entrepreneur du paysage

designer, Grégory Burrows, paysagiste DPLG

Odile-Marie Tombarello, paysagiste et historienne de l'art des jardins.

 

commentaires

"Le jardin déchêné" au festival des jardins de Chaumont

Publié le 22 Août 2014 par Michel dans festival des jardins, Chaumont sur Loire, les péchés, le jardin déchêné

Notre ami Jean de La fontaine inspira ce jardin dans lequel nous retrouvons un célèbre chêne...

Mais lisons sur le panneau de présentation:

<<Ce jardin est inspiré par le poème"Le chêne et le roseau"  de Jean de la Fontaine.

Pour les concepteurs, cette célèbre fable permet d'explorer simplement le péché d'orgueil.

Ce jardin est une ode dédiée à la fragilité et à la vanité de toutes les constructions, que ce soit celles des hommes mais aussi celles de la nature que le vent destructeur peut emporter en un instant.>>

Entrons dans le jardin

Entrons dans le jardin

<< Vous êtes invité à parcourir ce jardin avec modestie en traversant les grands arceaux de métal qui symbolisent les segments du tronc d'un chêne  autrefois orgueilleux et désormais couché sur le sol, mais laissant à sa place, la nature peu à peu reprendre ses droits.

Le géant terrassé !
Le géant terrassé !
Le géant terrassé !
Le géant terrassé !

Le géant terrassé !

<< En empruntant les allées sinueuses entourées de plantes aquatiques, vous pourrez méditer sur les vanités qu'un vent destructeur, ici représenté par une hélice et la forme des chemins, peut emporter en quelques heures.>>

Le vent destructeur...

Le vent destructeur...

<<Ici tout est voué à la nature qui reprend ses droits pour rappeler à la modestie.>>

Ainsi, vous voila averti(e) !

Par les créateurs:

Romain Bardin, ingénieur paysagiste, Manon Chevalier élève ingénieur paysagiste, et Antoinette Masillo anthropologue.......

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog